Les statues osiriaques

Dans ces piliers osiriaques, la reine est représentée dans l'attitude d'Osiris, les bras croisés sur la poitrine, enveloppée dans son linceul. Osiris était couramment représenté sur son trône, tenant en main ses insignes traditionnels, le fouet et le crochet. Pour suggérer l'aboutissement du voyage vers la vie éternelle, Hatchepsout y fit rajouter sur ses propres statues le signe ank, de la vie, et le sceptre ouas, de la royauté, signes en général tenus en main par les formes divines agissantes. Ces deux signes évoquent le souffle de vie, l'énergie solaire et transforment la statue en deux entités confondues, Osiris et le Soleil. (Desroches Noblecourt, Flammarion, page 148)

  Cliquez ici pour voir une statue en gros plan

 

Une statue en plan rapproché

Cette vue en gros plan permet de bien voir les 4 insignes. Hatchepsout porte la couronne royale avec un uraeus.

 

[Retour]

Copyright (c) 2011 robert rothenflug